Six conseils pour quitter votre job de commercial dans de bonnes conditions !

Vous savez qu’il est temps de quitter votre startup ou entreprise quand les perspectives d’évolution n’arrivent pas ou que la motivation pour atteindre vos objectifs a disparu. Vous avez sûrement eu des prises de contact avec des recruteurs, dont les opportunités sont attractives.

Vous pouvez également avoir l’occasion de retravailler avec un de vos anciens patrons, ou il se peut qu’un ancien collègue vous aide à trouver une nouvelle aventure. Quoi qu’il en soit, si vous pensez partir vers de nouveaux horizons, il est indispensable de quitter votre boite en bons termes.

La transition d’une startup vers une autre requiert du professionnalisme, du tact et une bonne attitude. Pour vous assurer de ne pas nuire à vos relations actuelles et futures – ou à votre réputation – pendant le processus, gardez les six conseils suivants à l’esprit :

Un bon timing : c’est clé !

Avant de prévenir votre manager, pensez à mettre en place un planning qui sera bénéfique pour les deux parties. La dernière chose que vous voulez faire est de rendre la vie dure à votre responsable, en partant juste avant une deadline importante ou un closing de trimestre ! Pensez-y, car vos futurs-anciens collègues pourraient en pâtir.

Une fois que vous êtes prêt à prévenir votre N+1, organisez une réunion pour lui annoncer la nouvelle, avant de prévenir vos collègues sales dès que les étapes de votre départ sont validées. Avoir cet entretien avant d’envoyer votre lettre de démission évitera donc de surprendre votre direction en étant courtois. Ils pourront ainsi s’adapter et gérer de leur côté les formalités.

Articles en relation : Les 5 choses à faire pour bien négocier son salaire quand on est sales

Gardez vos ressentiments pour vous

Les émotions sont en ébullition quand quelqu’un part, ce qui peut créer quelques réactions inattendues parmi vos anciens collègues.

Même si vous vous sentez abandonné(e), en colère ou avez été victime d’une situation difficile durant votre temps dans la startup, il est préférable d’enterrer toutes vos frustrations. En prenant la décision de partir, vous vous êtes engagés à continuer sur une voie différente et une confrontation émotionnelle vous desservira !

Partir en bons termes et avec dignité fera une différence, d’autant plus que vous serez peut-être amené à leur demander des recommandations.

Ayez la Positive Attitude !

On vous demandera certainement d’indiquer les raisons de votre départ, soit lors de votre réunion initiale avec votre manager, soit pendant un entretien de départ. Au lieu d’énumérer votre liste de plaintes et de partager vos rancunes, communiquez les raisons positives de votre décision.

Abordez les défis que vous aurez à relever prochainement au lieu de vous concentrer sur votre rôle actuel, auquel vous essayez d’échapper, pour rester sur une note positive.

Ne coupez pas les ponts

Dans n’importe quel milieu professionnel, il n’est pas rare de croiser des visages familiers, d’autant plus dans l’IT ! Bien entretenir son réseau vous aidera sûrement au cours de vos nouvelles missions ou lors d’une prochaine recherche de poste.

Si vous avez des prises de bec avec d’anciens collègues de votre team de sales ou un de vos supérieurs en quittant brusquement votre travail, vous en pâtirez !

Dans l’Opportunity Index américain, il a été rapporté l’importance des relations professionnelles et personnelles pour chercher et trouver un nouveau poste. Plus de la moitié des professionnels préféreraient trouver un travail grâce à une connaissance plutôt que de postuler eux-mêmes. Et la moitié seraient prêts à postuler à une offre d’une startup si un ancien collègue ou une connaissance travaille dans cette dernière.

Article en Relation : Nouveau job dans une nouvelle ville ? Les réflexes à avoir !

Négociez votre préavis

La première étape est de relire votre contrat de travail pour connaître précisément les conditions de préavis. Prévoyez une discussion avec votre manager au sujet de votre préavis de départ car il faut en parler. Il peut être parfois de bon ton de rester un peu plus longtemps, si besoin, pour aider votre ancien manager à vous trouver un remplaçant, ainsi la transition n’en sera que plus facile.

Malgré tout, les sales négocient généralement leur période de préavis à la baisse car un sales qui est sur le départ peut nuire à l’image de la société, notamment auprès des clients. Un préavis raccourci peut être également une attente de votre future employeur, c’est pourquoi il convient de l’aborder avec sérieux.

Parlez à vos collègues individuellement

Par professionnalisme, il est important que vous informiez vos collègues sales ou non et vos clients importants de votre départ de manière personnalisée. Cela peut paraître angoissant ou stressant pour vous ou vos interlocuteurs, mais expliquer votre décision pendant un échange en privée devrait faciliter les choses et ainsi garder de bonnes relations professionnelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.